Maman Futur Maman en essais
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La 3 ème Echographie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caniston
Futur Maman
Futur Maman


Messages : 265
Date d'inscription : 03/02/2015
Age : 24
Localisation : Charente Maritime

MessageSujet: La 3 ème Echographie   Mer 4 Fév - 17:52

Même la troisième fois, on ne s’en lasse toujours pas ! A l’approche du terme, visualiser son futur bébé a toujours quelque chose de magique et de forcément très émouvant. C’est aussi un peu stressant car il s’agit avant tout d’un examen médical. Explications.

Cette échographie est-elle obligatoire ?

En France, les trois échographies qui jalonnent la grossesse ne sont pas obligatoires. Elles sont vivement recommandées par les médecins et prises en charge par la Sécurité sociale (à 70% du tarif sécu pour les deux premières et 100% du tarif sécu pour la troisième).

Pourquoi trois échographies, et pas deux ou quatre ?

Réalisées à des moments relativement précis de la grossesse (12, 22 et 32 semaines d’aménorrhée), chacune permet de s’assurer du bon développement du fœtus puis du bébé. Certaines anomalies ne peuvent être détectées qu’en début de grossesse, d’autres en milieu ou en fin de grossesse, d’où le choix de réaliser trois examens à ces trois stades.

Que mesure-t-on lors de la troisième échographie ?


  • La tête (c’est ce que l’on appelle le périmètre crânien et le diamètre biparietal),
  • L’abdomen (le périmètre abdominal),
  • La longueur de certains os (la longueur fémorale).


Pour quelles raisons ?

Ces mesures sont précieuses pour vérifier que la croissance du fœtus se poursuit normalement. Si l’échographie révèle un trouble de croissance, des examens complémentaires sont prescrits pour rechercher la cause et y remédier. Une alimentation inadaptée ou une hypertension artérielle de la future maman peuvent expliquer un retard de croissance. A contrario, un diabète peut expliquer un excès de croissance. Il convient alors de prendre en charge ces pathologies ou de modifier les habitudes alimentaires de la future maman pour rétablir une bonne croissance du fœtus. De plus, ce bébé sera particulièrement surveillé pendant l’accouchement (à l’aide d’un monitoring en continu qui mesure son rythme cardiaque) pour être sûr qu’il supporte bien les contractions.

Le médecin procède-t-il à un bilan morphologique, comme lors de la deuxième échographie ?

Oui, il vérifie que tout est en place et fonctionne correctement ! Le cerveau, le visage, la colonne vertébrale, le cœur, les reins, le foie, la vessie, tout le système digestif, l’appareil urinaire, les membres, tout est scrupuleusement observé. L’échographiste prend son temps et reste généralement silencieux. Cela ne veut pas dire qu’il y a quelque chose qui ne va pas, mais il se doit d’être concentré pour repérer la moindre anomalie.

Cette échographie peut-elle dépister des malformations ?

Oui, c’est même l’objectif du bilan morphologique, même si les échographies ne dépistent « que » 60% des malformations existantes. A ce stade de la grossesse, le médecin peut détecter une pathologie du cœur (cardiopathie), du cerveau ou des reins. Des examens complémentaires (nouvelle échographie, IRM ou amniocentèse par exemple) peuvent alors être demandés pour établir un diagnostic précis. En fonction de celui-ci, les médecins peuvent décider de faire accoucher la future maman dans une maternité spécialisée, de niveau 2 ou 3 : en cas de cardiopathie par exemple, un cardiopédiatre sera présent pour prendre en charge le bébé et l’opérer dès sa naissance (les maternités de niveau 1 ne sont pas équipées pour).
C’est dire si ce bilan est important puisqu’il permet d’anticiper. D’autant que certaines maladies du cœur qui n’auraient pas été dépistées pendant la grossesse, peuvent ne se révéler qu’au bout de plusieurs heures ou même de plusieurs jours. La prise en charge est donc retardée avec les risques de séquelles que cela suppose !

Pourquoi l’échographiste s’intéresse-t-il au placenta ?

Celui-ci se place parfois à l’entrée du col de l’utérus, empêchant ainsi le passage du bébé. On parle alors de placenta praevia. Mais ce n’est pas forcément définitif. Une autre échographie est donc prescrite quelques semaines plus tard pour le vérifier. S’il est toujours mal placé, une césarienne est alors souvent préconisée.

Qu’est ce qu’un doppler et à quoi cela sert-il ?

C’est une technique d’échographie qui permet de visualiser les flux sanguins. Dans ce cas précis, le médecin contrôle que les échanges entre vous et le bébé, via le placenta, se font correctement. Cet examen n’est pas obligatoire mais il est systématiquement réalisé au cours de l’échographie du troisième trimestre.


Vérifie-t-il aussi la position de mon bébé ?

Oui, même si ce n’est pas l’objectif principal de cet examen, prévu pour s’assurer de la bonne santé et du développement normal du fœtus. C’est vrai que l’échographiste peut voir si votre bébé a déjà effectué une pirouette pour se retrouver tête en bas, prêt pour le jour J. Mais nous ne sommes qu’à 32 semaines d’aménorrhée, à 30 semaines de grossesse donc, il a encore le temps de bouger et de changer plusieurs fois de position d’ici le jour de l’accouchement. C’est donc une information donnée à titre indicatif…

Merci au Dr Roger Bessis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bsbt.bbactif.com
 
La 3 ème Echographie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Rochambelles de la 2 ème DB.
» premiere echographie
» echographie
» echographie 17SA+5
» echographie du 3eme trimestre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bidous Sucrés Bidons Trognons :: Futurs Bidons :: Le 3 ème Trimestre-
Sauter vers: